La mode japonaise

Suite et fin de la trilogie sur la blouse MIKADO. Tu connais déjà le modèle, son tissu, sa composition ; je t'ai appris à faire des fronces pour reproduire cet effet volanté poétique. Aujourd'hui je voudrai t'en dire d'avantage sur une tendance de plus en plus présente dans les magasins et sur les podiums : La mode japonaise ou d'inspiration japonaise.

petits personnages.jpg

Retour sur l'histoire ; tout commence dans les années 70's avec l'arrivée de Kenzo Takada sur les podiums parisiens. Lui emboiteront le pas, Issey Miyake ou encore Yohji Yamamoto, pour les plus illustres (ces noms t'évoquent peut-être quelque chose ?) En reprenant les codes ancestraux du vêtement japonais, avec des silhouettes déstructurées, des superpositions, beaucoup de couleurs et de motifs ; ils font vivre le vêtement  d'une manière inédite en occident. Ils sculptent des volumes et re-dessinent un corps sans véritable genre. Et comme souvent dans l'art et la création, la radicalité de la nouveauté n'est pas très bien reçue par la critique...

Mais en quoi la mode japonaise se distingue-t-elle des autres ? Elle est tout simplement à l'opposé de la conception de la mode occidentale. Bien que comme tout créateur, les inspirations des stylistes japonais soient multi-culturelles, on peut considérer qu'il y a une différence d'ordre philosophique sur l'idée [l'usage] du vêtement, ainsi que sur le corps de la femme. Traditionnellement au Japon, la mode homme et la mode femme sont très proches. Des marques ont parfois fait de l'androgynie, leur raison d'être. Je pense notamment à Comme des Garçons, créée par la japonaise Rei Kawakubo. Tout est dit dans le nom !

De toutes mes créations, celle qui s'approche le plus de la conception japonaise du vêtement est la robe Mélissa.

Les créations japonaises se caractérisent par :

  • Une silhouette ample et des lignes épurées.
  • Pas de pinces ou de lignes marquées qui structure idéalement le corps.
  • Des découpes et assemblages décalées. Par exemple les emmanchures ne sont pas aux épaules, mais au milieu du bras (manche tombante). Ou encore, les pantalons sont larges et courts, au dessus des chevilles.  
  • Des tissus épais et/ou de bonne tenue, dans des matières naturelles, richement décorées.

Bien sur, il ne s'agit pas là d'une recette, mais de composantes récurrentes. Désormais, la mode japonaise se diffuse dans toutes les enseignes, tu en as dans ta penderie sans même le savoir. Des partenariats ont régulièrement lieu avec la nouvelle génération de stylistes, comme Kenta Matsushige pour Petit Bateau.

    Pour finir, on pourrait se demander pourquoi cela nous plait tant ? La clef de ce succès à mes yeux, c'est la dimension intemporelle de ces silhouettes. Le fait de nier le corps en s'en éloignant, non seulement le désexualise, mais lui enlève tout âge et toute époque. Le jour où tu optes pour un style plus "loose" et architecturé, comme l'est la mode japonaise, tu arrêtes de vieillir, c'est promis !

    Depuis quelques années, les manuels de couture et patron de vêtements créés par des Japonais font fureur. En voici un exemple, si tu suis le lien, tu en trouveras beaucoup d'autres.

    L'avantage est que cela regroupe des modèles niveau débutant, donc de conception simple, que l'on peut customiser à volonté.

    NB : Ce livre propose des modèles dans peu de tailles, mais d'autres vont jusqu'au 52 ;)