J'ai trop de tissu !

Si tu fais de la couture, un peu, beaucoup, intensément,  tu es sans aucun doute, irrémédiablement attirés par les merceries. De cette attraction naît (ne nies pas !) une sur-consommation de tissu, que tu stockes en attendant de trouver le bon projet, la saison ou le temps pour t'y mettre... Car on achète parfois sans véritable but, en se disant que "Ce serait super une robe la dedans !" ou  parce qu'on sait qu'on ne retrouvera plus cette fantastique étoffe plus tard. Ça te parle ?

IMG_6991.JPG

J'ai si largement abusé de ces excuses, qu'en déménageant en Angleterre (le mois dernier), j'ai constaté que j'avais plus de cartons de tissus, que de vêtements dans ma garde robe ! Pour autant j'ai toujours envie d'en acheter, mais [par chance ?] je n'ai pas encore de bonnes adresses dans ce nouveau pays. C'est donc l'occasion idéale de me lancer un challenge 2018 : Liquider le stock ! Pour en reconstituer un ? NON, pour consommer autrement et arrêter d'encombrer l'espace et l'esprit avec du matériel dont je ne me sers pas. L'idée est d'utiliser 75% de mon stock. Avec comme motivation  principale de ne pas faire de shopping à l'extérieur.  

Faire des créations uniques parce qu'un besoin apparait, pour faire des cadeaux ou pour des accessoires... Je vais devoir me creuser la tête, alors pour commencer l'année et ce challenge 2018, je voulais utiliser un tissu festif, qui donne envie ! J'ai un double satin de soie type jacquard, vert émeraude, que m'a offert une amie.  C'est un tissu épais et réversible, une face verte / une face rayée rose et beige, ça ouvre le champ des possibles. J'ai d'abord pensé faire à une robe ample ou un bombers... j'ai finalement fait une blouse froncée manches 3/4, boutonnée dans le dos. L'idée étant de s'inspirer de  l'esthétique asiatique du tissu, tout en composant un vêtement confortable qui utilise les propriétés de la matière.

portrait.jpg

Je te présente donc la blouse MIKADO :

  • Une découpe "décolleté coeur" au devant, pour un effet push up assuré ! Plus une encolure ronde très sage.
  • Des fronces, qui font tout son charme et son style. Pour apprendre à en faire, il faut suivre ce TUTO.
  • Bicolore, les bas de manche et la blouse sont fait avec le revers du tissu, pour plus de contraste. C'est la petite touche Kimono.
  • Huit boutons recouverts de tissu ferment le dos, en ton sur ton.
  • Difficultés : Tissu sans aucune élasticité, donc pas de décalage de découpe ou de couture permise, sous peine de plis. Ensuite le tissu est si épais et glissant qu'y faire des fronces est un exercice périlleux. Conclusion, la difficulté relève plus de la matière que des finitions !  

Ce premier modèle est un bel homage à la mode japonaise, à la fois ample, structuré et coloré ! Je t'encourage à travailler ta dextérité sur des doubles satin de soie, c'est si doux à porter. Si tu as rencontré ou rencontres des difficultés avec cette matière, n'hésite pas à me demander conseil, je répondrai avec plaisir. Tu stockes ou démarre des projets sans les achever, c'est le moment de te challenger. Envoie moi des photos de ta pile de tissu en tour de Pise sur contact@lafaconneuse.com . Et si tu ne sais plus quoi en faire, j'ai toujours deux ou trois idées d'avance ;) #challenge2018