La domination de l'ananas sur le monde

Le règne animal et végétal, dans l'histoire de la mode et du design, c'est de l'amour fou, des ruptures et des come-back. La nature constitue une grande source d'inspiration pour les créateurs en tous genres. Les fleurs, sont des motifs récurrents et populaires ; seule la manière de les représenter, a vraiment évoluée au fil du temps. Les animaux, mais aussi les fruits, sont quant à eux, d'avantage sujet aux effets de modes et donc aux changements d'états d'esprit d'une population.

ananas montage.jpg

Si ce sujet te parait flou, tu vas vite comprendre de quoi il s'agit, à la seule évocation du roi des animaux à la mode (non, pas le lion...) : "Le Flamant Rose". On le voit partout, PARTOUT depuis 2015. C'était déjà une star de longue date, dans les dessins animés, la littérature et la peinture. Mais pourquoi cette explosion ? Tout d'abord le rose. C'est la couleur phare des années 2000, c'est l'équivalent de la couleur orange dans les années 70.  Ensuite, l'esthétique de cet oiseau est fabuleuse. Ses pattes, comme des cannes, aussi longues et fines que son cou, lui donne la démarche élégante d'un dandy. Pour les designers, il est très facile à caricaturer et à détourner. De l'arrosoir, à la bouée, en passant par des illustrations et des bijoux ; tout peut être fait en "version flamant rose".

Pour les fruits, tu l'auras deviné, c'est l'ananas qui remporte la palme. Fais l'expérience de taper "ananas décoration" dans Google Trends et tu verras que la tendance est en progression constante. [Le pic d'influence est prévu pour ce mois-ci !] Plus sérieusement, ce fruit fascine depuis sa découverte à la fin du XVème siècle et son succès décoratif date de l'époque coloniale (entre le XVIIème et le XIXème). Il symbolisait l'exotisme des terres lointaines et représentait la richesse de son propriétaire. Ses courbes généreuses et sa géométrie le rendent irrésistible. Il fait depuis 2008 un fulgurant retour. Ses proportions sont parfaites pour toutes sortes de contenants : vases, vide-poches, sacs à main ou gourdes. D’ailleurs, le fruit en lui-même suffit à décorer une table.

Pourquoi préfère-t-on certains fruits et animaux à d'autres ? Tout d'abord leur exotisme. Ce sont souvent des espèces qui viennent de loin ou que nous n'avons pas dans notre environnement quotidien, ils sont dépaysants. Leur couleur et leur physionomie se distinguent des autres espèces. Il est connu que, pour qu'une forme ait du succès, elle doit être reconnaissable en quelques traits, comme lorsqu’on desine un pictogramme. Prenons l'exemple de la tour Eiffel ou du théâtre de Sydney, on pourrait les reconnaître à leur ombre, c'est aussi le cas de tous les fruits et animaux à la mode ; les cerises, les citrons, les licornes [d'accord, hors catégorie] ou les singes. Ce qui n'est pas le cas du fruit de la passion, de la mangue ou de la loutre. Ils sont compliqués à caricaturer, trop semblables à d’autres espèces, ils n'ont pas un comportement singulier ou une forme originale ; ils sont donc impossibles à s'approprier. Un critère de "beauté" ne suffit pas, il les faut tous !

La question est donc de savoir, pourquoi se fait-on envahir par ces objets décalés, enfantins même, depuis maintenant dix ans ? Qu'est ce qui a changé ? Pour la plupart, nous percevons le monde et les événements, au travers de notre smartphone, qui nous inonde en continu d'informations. Certes l'information est la clé du savoir, mais les faits ne sont pas toujours vérifiables et maîtrisés de tous, cela rend l'information anxiogène. Contrairement aux apparences, notre ère est la moins violente de toutes. Ce qui nous trompe, c’est le flux constant et envahissant de nouvelles, nous sommes plus au courant du meilleur comme du pire. Plus notre esprit est soumis à des pressions, plus il cherche à s’apaiser. Nous ressentons le besoin de maîtriser de nouveau notre environnement, ainsi nous sélectionnons soigneusement les objets qui nous entourent. Cela nous donne une illusion de contrôle. Les éléments saillants de la nature, nous attirent et nous intriguent, ils nous procurent un sentiment de bien-être. C'est là qu'interviennent toutes ces jolies choses, bonnes pour le moral, que sont les flamants roses et les ananas.


IMG_7429.JPG

Parenthèse historique sur les insectes

Les insectes sont probablement les premiers animaux utilisés comme ornement, majoritairement des bijoux. Je pense notamment au scarabée dans l’Égypte ancienne (2050 - 1580 avant JC).  Plus récemment, les insectes tels que les abeilles, les araignées et bien-sur les papillons, étaient très prisés en joaillerie, durant l'ère victorienne (XIX° siècles, début du XX°). L'époque des avancés industrielles et des découvertes scientifiques. Mention spéciale aux très spectaculaire "broches araignées", ainsi qu'aux abeilles, qui s'invitent jusque dans les plus hautes sphères de l'Etat français. Elles ornent les bouteilles de parfum Guerlain, on se sert de la géométrie de ses alvéoles pour designer des objets du quotidien... Etc. 2016 signe le grand retour de ces petites bêtes, en accessoires bien-sûr, mais surtout en broderie perlées sur les vêtements. Quand on regarde les couleurs et la morphologie de ses insectes, nul doute que leur succès perdurera, ce sont sans notre intervention, de vrais bijoux.

ICI on apprend comment broder une abeille sur un col amovible ou sur ce que tu veux ! Et là, ce sont des inspirations de broderies que j'ai collecté sur Pinterest.